VENEZ SOUTENIR LE FORUM ICI
Un topic commun est lancé, venez nous rejoindre: minimum 300 mots :h1:. Go go
N'oubliez pas qu'il vous faut 3 RPs différents pour pouvoir accéder à une confrérie. Rendez-vous ici pour plus d'infos :hate:

Partagez | 
 

 Airport, you've got a smiling face. (RP Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Président PDP
Administration
avatar
IDENTITY
Messages : 291
Miamiams : 286
Age : 24
Date d'inscription : 12/03/2018
Autre(s) compte(s) : Not yet
Avatar : Jack Falahee
Crédit : Bat'phanie
Statut : Célibataire à ce qu'on sait
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Airport, you've got a smiling face. (RP Libre)   Lun 4 Juin - 9:28

C’était un week-end comme un autre pour le jeune Italien. Un week-end comme il en arrivait un, une fois tous les deux mois, au minimum. C’était ce qu’Ezechiele avait promis à son père à son départ de Sicile. Il avait assuré qu’il reviendrait régulièrement, pour rendre visite à sa famille qu’il ne voyait finalement que très peu. C’était bien plus difficile pour eux que pour lui, qui avait pris ses petites habitudes de vie en solitaire depuis qu’il avait quitté le nid. C’était ainsi que les choses étaient faites. Les parents font des enfants, qu’ils élèvent. Ces derniers grandissent, et finissent par quitter le cocon familial souvent bien trop ingrats au goût de leurs parents. Ezechiele avait reçu une éducation particulière, le parfait reflex de la culture italienne. Sa famille, qui parfois relevait de la secte, était très importante pour lui, ou du moins en partie. Si on avait pu gommer quelques détails de leurs vies, peut-être aurait-elle était mieux ? À cette pensée, Ezechiele soupira tout en retirant ses lunettes de soleil.

Pour le coup, le choix d’étudier à Miami, n’avait pas été mauvais. On pouvait même dire qu’il était excellent. La température rappelait celle de son île natale. Le soleil était très souvent au rendez-vous, et l’océan remplaçait sa Méditerranée même s’il n’avait pas exactement la même saveur. En somme, il avait plus ou moins réussi à retrouver son habitat naturel à des kilomètres et des kilomètres de chez lui et c’était tout de même ce qui importait le plus. Ce matin-là, alors qu’il n’était même pas encore sortie de l’enceinte de l’aéroport, les rayons chauds de l’astre qui illuminait toute la planète venaient chatouiller sa peau déjà légèrement bronzée. De toute sa famille, il était celui qui absorbait le moins bien les UV, mais il s’en portait bien. Sa sœur était un véritable tampon et finissait souvent par faire douter les gens concernant ses origines. Si seulement elle avait pu être adoptée s’était alors dit le Phi Delta Phi. Cette gosse était un véritable cauchemars et rien que de penser qu’il existait une infime possibilité qu’elle prenne le même chemin que lui et vienne étudier à ses côtés à Miami déclencha en lui un frisson qui parcourut toute sa colonne vertébrale. C’était peut-être sa sœur, mais c’était une peste.

Ezechiele attendait sa valise. Lui qui avait quitté la ville avec presque rien, y rentrait très chargé. La faute à qui ? La faute à sa mère évidemment. En vérité, il ne pouvait pas la blâmer puisqu’elle n’était rien d’autre qu’une mère anxieuse qui pense que son fils de vingt-quatre ans, tout de même, ne survivra jamais seul et bien sans un peu d’aide. C’était mignon, certes, mais transporter des pots et des pots de sauce de toutes les sortes dans un bagage en soute pouvait vite devenir pénible. Au moins, ça profiterait aussi à la confrérie, pensa-t-il en haussant les épaules. Le jeune homme était généreux et n’hésitait pas à partager sa culture avec les siens. D’habitude, il organisait la cuisine commune pour que chacun puisse s’y servir et évidemment, les autres étaient tenus de faire de même. Jusqu’ici, ça marchait plutôt bien. L’ordre, la propreté et le respect étaient toujours au rendez-vous au sein du bâtiment qu’occupait Ezechiele depuis maintenant cinq ans environ. Il l’avait vu changer, se détériorer, puis rehausser son niveau, mais il était persuadé que les choses n’avaient jamais été aussi structuré et paisible que depuis qu’il était président.

Après une trop longue attente, les tapis roulants se mirent en route et Ezechiele laissa échapper un soupir. « C’est pas trop tôt. » Il ne restait plus qu’à attendre son bagage et prendre un taxi. Il avait hâte de rentrer, tant il avait de chose à écrire. Son petit séjour chez lui avait permis de récupérer quelques informations, qui méritaient d’être retenues. C’était souvent comme ça quand il rentrait d’Italie. Rares étaient les fois où il n’apprenait rien.

Finalement, légèrement perdu dans ses pensées concernant sa famille, il fut rappelé sur la terre ferme à la vue de sa valise. On ne pouvait pas vraiment la rater. Un bagage vert, blanc et rouge, cadeau de son père pour, nous citons, qu’il n’oublie pas ses vraies valeurs. Ezechiele trouvait ça assez drôle. Comment oublier une telle chose, sincèrement.

Quand il s’approcha pour récupérer ses affaires, il s’arrêta avant d’accélérer. Quelqu’un allait-il vraiment prendre son sac ? Était-il vraiment possible que deux valises de cette couleur-là, aussi flagrante, se retrouvent dans le même aéroport, au même moment. Il en doutait. Soit c’était du vol, soit il s’agissait d’inattention. Pour être honnête, Ezechiele préférait la deuxième option, mais qui pouvait savoir. À grands pas, il s’approcha.

« Excuse-moi, mais il me semble que c’est mon bagage que tu tiens, là. »

Dans le doute, il lâche un sourire pour ne pas paraître non plus trop agressif. Il venait seulement de rentrer alors pour se prendre la tête, mieux valait attendre un peu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Airport, you've got a smiling face. (RP Libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT
» Le président Martelly fait face à trois crises!LAVEZ VOS JUPONS ET MARTELLEZ LES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO SURVIVE A SCANDAL  :: Miami vice city :: Coral Gables :: Miami International Airport-
Sauter vers: