AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
VENEZ SOUTENIR LE FORUM ICI
Un topic commun est lancé, venez nous rejoindre: minimum 300 mots :h1:. Go go
N'oubliez pas qu'il vous faut 3 RPs différents pour pouvoir accéder à une confrérie. Rendez-vous ici pour plus d'infos :hate:
La V.2 est enfin disponible. Les nouveautés et vos commentaires c'est ici :coeur:

Partagez | 
 

 clair obscur / holly

Aller en bas 
AuteurMessage
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: clair obscur / holly   Ven 22 Juin - 16:23

Pleine semaine, petite nuit. J'ai admiré longtemps le coucher de soleil, dans un coin reculé sans personne. C'était tout de même mieux ainsi. Et lorsque la nuit tombe, qu'il est le moment de se déplacer, je zone un peu partout, à la recherche d'un perchoir pour réaliser de nouvelles choses. Mon carnet à la main, je m'arrête devant les devantures, à la recherche de personnes au physique intéressant. Ce n'était plus si facile à trouver de nos toujours, on se ressemblait tous tellement ! Et au final, quand on voulait se démarquer, c'était pour rentrer encore plus dans une case, un stéréotype. Fascinant la logique humaine.

Finalement, je trouvais un endroit avec un peu plus de monde. Des jeunes, d'un peu tous les bords. Ca rendait un schéma de groupe plutôt intéressant. Je restais quelques secondes, arrêté, fixant toute cette jolie foule qui semblait très heureuse d'être là. Puis, je me rendais compte que c'était étrange, de fixer les gens ainsi. Il fallait que je me bouge, sinon ça allait être compliqué. Je me glissais derrière la porte, le regard fuyant. J'aimais dessiner les gens mais je ne les aimais vraiment pas. Quelle idée, tout devenait vraiment compliqué. Je cherchais rapidement des yeux un coin, dans un mur, où je pourrais être seul. Et personne trop près de moi non plus. Forcément, le genre d'endroits où sont collés tous les couples en panne de machine à laver.

Je me glissais finalement le long de la grande vitre, tant pis. Je me collais à une petite table dans un coin. Poisseuse, avec encore des traces de verres. Et des verres. J'observais ces objets, légèrement dégoûté et interloqué. J'avais du mal à voir tout ça, maintenant. Et je ne pouvais pas poser mon carnet, c'était sale. Sourcils froncés, je me reculais légèrement, croisant les jambes pour m'appuyer dessus. Je jetais brièvement un oeil sur mes carnets, rattrapant quelques poèmes par-ci, par-là. Je devais attendre sagement que quelqu'un se décide à nettoyer ma table.

Peu de patience, trop de gens partout et ce n'était pas assez rapide. J'attrapais un mouchoir dans ma poche, le glissais rapidement sur la surface brillante et collante. Je repoussais les verres avant de m'attabler correctement. Je cherchais une cible des yeux. Après quelques minutes d'observations, j'avais cette petite serveuse, qui courait partout. Son sourire forcé m'intriguait. Je commençais à me glisser dans son personnage à travers mon crayon, sans vraiment savoir quelles émotions transparaissaient sur son visage. C'était un cas intéressant, pour une fois, ça devenait rare.

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 115
Miamiams : 112
Age : 22
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : Ezechiele C. Madriani
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédit : idk yet
Statut : Célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Ven 22 Juin - 17:29

C'était un de ces jours où Holly était de service. Ça faisait déjà un long moment qu'elle travaillait au Buena Vista Bistro pour mettre un peu de sous de côté. C'était pour le coup, un emploi plutôt stable, comparé à ce qu'elle avait pu connaitre dans le passé. Le patron était cool, les autres gens plutôt sympa, l'ambiance n'était pas mauvaise, c'était plutôt pas mal. En vérité, elle n'avait aucune raison de se plaindre et quand bien même, un job comme ça, elle aurait fait ce qu'il fallait pour se le garder, surtout qu'avec l'expérience, le patron l'avait à la bonne, et que les pourboires étaient souvent intéressant.

Ce soir là, elle ne savait trop pourquoi, il y avait foule. Les gens étaient nombreux. Ils entraient et sortaient toutes les trois minutes ce qui avait le don d'agacer la jeune femme mais pouvait-elle vraiment y faire quelque chose ? Non. Pour palier cette frustration, elle soupirait entre deux sourires forcés, parce que oui, il n'y avait aucune sincérité dans ses expressions. C'était simplement pour faire un minimum bonne figure, faire croire qu'elle était un minimum agréable et éviter de faire fuir les clients. Elle savait combien il était important de faire un bon chiffre. Les primes n'en étaient que plus grande après. Non pas qu'elle était avide d'argent, mais depuis que son père lui avait coupé les vivres, il fallait bien faire avec. Heureusement pour elle, Holly avait toujours du se débrouiller toute seule pour tout, et cette fois, ça lui servait.

Entre les gens qui n'étaient pas contents de ce qu'on leur avait servi, et ceux qui s'impatientait qu'on prenne la commande, Holly ne savait plus où donner de la tête. Si seulement, l'autre serveuse ne se tournait pas les pouces. Il n'en fallait pas plus à Holly, pour s'énerver.

"Amanda, tu crois vraiment que je vais travailler pour deux, là ? Y'a des tables vides encore pleines de verres et d'assiettes. Tu te fous de qui ? Bouge toi, avant que ce soit moi qui te bouge, t'as compris ?"

Et sans attendre la réponse, elle se dirigea vers un client qui avait pris soin par lui même de décaler ce qui n'avait pas été enlevé et de nettoyer un coin de la table pour y poser ses affaires.

"Salut ! On est navré pour la table, t'aurais du faire signe, Amanda serait venue nettoyer. Tu bois quelque chose ?"

Holly prenait certaines libertés quand elle jugeait que cela était possible. Son client avait l'air jeune, peut-être même plus qu'elle et elle ne voyait aucune raison d'utiliser le vouvoiement. Aussi, elle n'avait pas pris la peine de sourire. La mauvaise humeur était ce qu'il y avait de plus prédominant en elle à ce moment là, et s'il y avait bien une chose pour lequel elle était très mauvaise, c'était faire semblant. Tout le monde le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Ven 22 Juin - 18:37

C'était fascinant tous ces éclats dans les yeux. Il paraît que les yeux sont le miroir de l'âme, on disait ça pendant les cours de « philosophie ». C'est un attrait tellement important chez une femme, ses yeux. Peu importait finalement. Pour ce que j'en faisais, un portrait de plus dans ma collection. Souvent, je m'apparentais un peu aux criminels de séries policière. Je me disais que les gens devaient trouver ça flippant de me voir les copier. Un peu comme si je les photographiais, sous tous les angles. Si je pouvais faire plusieurs portraits, ça m'arrangeait, jamais bien avoir plusieurs angles. Je la voyais soudainement changer de visage pour parler à une autre fille, qui devait travailler là aussi. Je ne savais pas vraiment si elles échangeaient des politesses ou des remontrances. Mais j'aimais ses rides d'expression entre les sourcils. Très intéressant.

Sauf qu'elle s'approcha de moi alors que je ne la voyais pas trop, trop occupé à avancer dans son portrait. Le son de sa voix me tira de ma rêverie et, maladroitement, tentant de cacher mon dessin, je me cognais dans la table avec mon genou, manquant de faire tomber les verres. J'ouvrais et fermais la bouche plusieurs fois avant de réussir à communiquer, regardant à peine la demoiselle.

« Je ne sais pas... euh … je … Un grand café, c'est possible, s'il vous plaît ? »

Et puis je ne buvais plus d'alcool, j'avais l'air ridicule ici. Je finissais enfin par affronter son regard, quelques vagues secondes, avant de me détourner de nouveau. Mal à l'aise, je regardais dehors en glissant une main dans mes cheveux. Bien sur, il fallait toujours, dans ce genre d'endroits, que je parle à des gens. Théâtralement, je restais toujours persuadé que ça n'allait jamais arriver. Que je pouvais me poser partout gratuitement pour admirer les gens. Et non, ils étaient toujours là pour m'adresser la parole. J'espérais surtout que celle-là ne verrait pas mon dessin, je n'aimais pas qu'on regarde mon travail avant qu'il soit fini. Que la dernière griffe soit mise. La quête de la perfection, vous connaissez ?

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 115
Miamiams : 112
Age : 22
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : Ezechiele C. Madriani
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédit : idk yet
Statut : Célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Sam 23 Juin - 0:18

Servir n'était pas un bon métier. C'était même un métier qu'Holly considérait comme ingrat. Entre les gens qui pensaient qu'insulter à la place de dire merci était poli, ceux qui partaient sans payer et ceux qui la croyait fille de joie, il fallait avoir du courage et du cran. Heureusement pour elle, Holly était grande gueule et tenace, et n'avait surtout pas peur de remettre à sa place qui devait se faire remonter les bretelles. Pour le coup, c'était plus sa collègue que ses clients qui l'emmerdaient, ce qui risquait fortement de se répercuter sur le jeune homme en face d'elle. Sa table n'avait pas été débarrassée et Holly n'avait eu d'autre choix que d'admettre l'erreur et de s'en excuser. C'était quelque chose qu'elle avait toujours un peu de mal à faire, mais avec le temps et l'expérience, elle s'était accoutumée. C'était un peu comme les réflexes qu'elle avait appris pendant ses longues heures de service. Ce même réflexe qui avait éviter aux verres de se casser la figure et d'exploser en mille morceaux. Le jeune semblait avoir été surpris, s'était mis à bouger subitement en retirant son cahier de la vue de la jeune femme et avait mis un temps avant de s'intéresser à elle. Étrange.

Comme à son habitude, son bloc-note dans la main, la jeune femme s'apprêtait à prendre la commande, mais puisqu'il ne s'agissait donc que d'un café, elle se ravisa. Qui, à une telle heure, viendrait dans un bistro, pour y siroter un café. La jeune femme, sans même le vouloir, haussa un sourcil, en jetant un regard alentour. Tout le monde, ou presque, tournait à l'alcool. Après tout, ça n'était pas à elle de choisir ce que ce monsieur voulait boire. Un peu sur les nerfs à cause de l'épisode Amanda, elle soupira tandis qu'il fuyait son regard. Ce manque de considération avait tendance à l'agacer. Elle avait l'impression d'être niée, ou pire, reléguée au poste de domestique, de bonne à tout faire. C'était ce qui pouvait arriver de pire.

"Je t'apporte ça."

Sans même essayer de faire semblant, elle récupéra les verres vides, et passa un coup de serpillière volontairement rapide et tonique sur la table avant de tourner les talons. Au bar, Amanda était toujours là, à regarder la salle, comme impuissante.

"Dis, tu crois qu'un grand café tu peux le faire, ou c'est beaucoup trop te demander ?" Elle marqua un pause puis se résigna. "Lave les verres, je m'occupe du café."

Son regard s'était légèrement distrait tandis que le café ne cessait de couler dans un verre dont elle avait mal jugé la taille. Le liquide bouillant déborda alors sur sa main. "Argh, putain !" Ce genre de langage, c'était plus fort qu'elle. Elle n'était pas vraiment distinguée dans ses propos. En revanche, il était hors de question de laisser une petite brûlure l'abattre. Si elle devait confier tout le service à Amanda, le bistro ferait faillite, elle le savait. Un coup d'eau fraîche et la voilà repartie, un grand café dans les mains, et une serviette mouillée autour de la blessure.

"Et voilà, le café. C'est pas malin. T'aurais pas pu demander une bière, comme tout le monde ? J'aurais éviter une catastrophe !"

Pour accompagner ses mots, elle leva sa main entortillée.

"Disons que tu m'en dois une."

Étonnamment, elle se montrait moins irritée que ce qu'elle pensait et se risqua même à un sourire, toujours forcé, bien que légèrement moins.

"Autre chose avec ça, ou bien l'artiste a encore besoin de quelque chose ?"

Holly n'était pas dupe. Elle avait bien vu qu'il faisait quelque chose, qu'il cachait. Et en général, ce genre de réactions n'est celle que d'un inventeur qui souhaite dissimuler sa création. Par peur de jugement, ou de plagiat.
Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Sam 23 Juin - 11:23

Elle m'apportait ça. Très bien, petit sourire léger de rigueur, je n'avais pas à en rajouter plus. De toute façon, c'était pas mon fort. Je mis quelques secondes à me réadapter à mon dessin, avant de reprendre avec beaucoup de délicatesse les traits du visage de la demoiselle. J'avais une mémoire photographique passionnante, j'imprimais à une vitesse folle le moindre détail. La moindre ride d'expression, le moindre grain de beauté. La petite paillette jaune dans le coin de l'iris. N'importe quoi. C'est ce qui fascinait les gens souvent, quand ils voyaient leur portrait. En général, on n'avait pas souvent un dessin de soi-même, gratuit et réussi en prime. J'attachais tellement d'importance à leur apparence, qu'on finissait toujours par se demander si c'était aussi important pour moi de connaître l'intérieur de l'Homme. Mais non, je ne voulais que sa coquille externe, vide, et friable. Manipulable, qui donne tellement, même si on fait tout pour que ce ne soit pas le cas.

Un grand café, déjà là. Je relevais la tête vers la serveuse, un peu perdu de nouveau. J'étais tellement perdu dans mes pensées et mon dessin que je l'avais pas vu arriver. Je fronçais les sourcils à sa réaction, essayant de faire le lien entre mon café et la catastrophe. Je fronçais les sourcils et plongeais mon regard dans le sien, interdit.

« Une catastrophe ? »

Je ne comprenais pas si je devais me sentir coupable, où elle voulait en venir. Et puis son truc sur la main, elle voulait dire quoi au juste ? Je lui en devais une ? De quoi ? Une main ? Je me reculais légèrement sur ma chaise, essayant d'interpréter correctement ses propos. Les humains avaient des façons de communiquer toujours scabreuses, et je n'étais pas franchement meilleur. Ni pour comprendre, ni pour le faire. Ca finissait par faire beaucoup pour un seul homme.

« Non, merci... Besoin de rien. »

J'avais du travail et était peu enclin à la conversation dans ce genre de moments. Et n'importe quand en fait. Je la fixais, en attendant qu'elle s'en aille. Il ne fallait pas qu'elle voit mon dessin, pas maintenant en tout cas. Alors qu'elle s'en allait enfin, je pu me remettre à mon dessin. J'en avais pour quelques heures, je le savais très bien, et je ne voulais pas être interrompu toutes les deux minutes. Il fallait que je reste à proximité de mon modèle le plus longtemps possible pour jouir de tous ses détails. Je ne remarquais même plus le monde autour de moi, le brouhaha des rires et des conversations me berçaient doucement, m'aidant à me concentrer. Même si je n'aimais pas forcément les gens, le bruit me rassurait et m'aidait à me concentrer. On n'était jamais en sécurité avec tout ce monde, mais quand même. Et puis je passais régulièrement inaperçu, on n'avait pas forcément envie de venir me parler de toute façon.

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 115
Miamiams : 112
Age : 22
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : Ezechiele C. Madriani
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédit : idk yet
Statut : Célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Sam 23 Juin - 12:38

Elle avait déjà eu à faire à des clients complètement séchés par l'alcool, désespérés à n'en plus pouvoir, dépressifs parfois, mais ce client là était d'un nouveau genre. Il semblait fragile et apeuré. C'était un peu délicat quand on prenait en considération l'endroit dans lequel il se trouvait et le caractère de la jeune femme, plutôt brut de décoffrage. On ne pouvait pas dire qu'Holly savait s'y prendre quand il s'agissait d'y aller avec des gants ou d'être gentille. Elle s'était risqué à un trait d'humour et à un sourire, mais visiblement, ça n'avait pas eu l'effet escompté. Il n'avait pas compris de quelle catastrophe elle parlait malgré l'agitation ridicule de sa main entre eux, pour qu'il fasse le lien. Sa réaction avait été un simple haussement d'épaule. Avec tout le travail qui l'attendait, elle n'avait pas que ça a faire, surtout qu'il n'avait pas saisi la perche qu'elle lui avait lancé. D'un côté, c'était pas plus mal : être sympa avec les clients, c'était ce que voulait le patron, pas ce qu'elle voulait elle.

"Ok. Si t'as besoin, tu sais où nous trouver."

Et sur ces mots, elle laissa ce garçon bizarre seul avec lui même. Elle n'était pas du genre à s'imposer, et puis il n'avait pas l'air d'être enclin à la discussion. Elle garderait le peu de sourire forcé qu'il lui restait en réserve pour les autres emmerdeurs de la table du fond. Justement ceux qui s'étaient déjà risqués à une main au cul avant de se prendre une bonne tarte dans la gueule. Mais avant de courir dans la salle, elle allait d'abord passer par la case "pharmacie" pour corriger son petit pépin de la soirée. C'était trois fois rien, mais au moins, d'ici deux minutes, ça deviendrait rien du tout.

Après toute cette soirée, Holly commençait à sentir le poids de son corps. La plupart des gens avaient déserté bien que certains dur à cuir continuaient de descendre des pintes comme s'il s'agissait de la première. C'était les plus compliqués à foutre dehors, avait-elle pensé. Quoi de mieux que d'envoyer Amanda. "Tu t'occupes d'eux, moi j'me charge du jeune homme là-bas." Le jeune homme en question, n'avait même pas encore vraiment fini son grand café. Il avait l'air bien trop préoccupé par son carnet qu'il ne quittait pas des yeux. Holly s'approcha tout en retirant le tablier qui 'était une partie à part entière de son costume de serveuse.

"Ahum." Une fois. "Ahum." Deux fois. Bon. "Oh hé, excuse moi.T'es pas obligé de me regarder, hein. J'ai bien compris que ça avait l'air d'être un problème pour toi. Je ne me savais pas si hideuse, que ça." Une nouvelle fois, elle tenta une blague. "Je me devais juste de te dire, qu'il va falloir partir, on ferme. À moins que tu ne veuilles dormir là, à gribouiller je ne sais trop quoi sur ton cahier, là. Mais moi, je reste pas. J'ai fini mon service, et j'vais certainement aller boire un verre pour décompresser de cette soirée de merde !" Ça n'était pas une invitation, ni même une incitation, et pourtant c'était l'air que ça avait. Holly avait beau être en psychologie, son truc c'était l'analyse, pas le discours.
Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Sam 23 Juin - 14:21

Elle avait quand même l'air contrariée. Enfin, j'étais pas sur, mais je crois que ça ressemblait à ça, la contrariété. En même temps, c'est pas que je m'en fichais, mais je n'avais pas le temps. Je savais que j'étais arrivé tard et qu'il fallait que je me dépêche, c'est tout. Et encore, ils étaient sympas ici : ma présence était vraiment tolérée, étant donné que je ne consommais quasiment rien et surtout pas d'alcool. Alors je me dépêchais, me démenais avec mes crayons, rajoutant quelques touches de couleurs confuses, c'était un peu mon style, ma touche perso. Quelques traits de couleurs au milieu alors que ça n'avait pas lieu d'être. Mais ça prenait beaucoup plus de temps et j'étais, malheureusement, un perfectionniste. De temps en temps je la voyais qui me fixais, comme si je faisais vraiment tâche dans le paysage. Je ne voulais pas être considéré comme de la vermine, mais ça en avait tout l'air.

Enfin sur la touche finale. J'allais signer mon travail quand je remarquais que quelqu'un m'interpellait. Je sursautais, levant les yeux sur la fameuse demoiselle. Beaucoup plus concentré sur l'interaction tout d'un coup, je lui souriais, restant tout de même un peu mal à l'aise.

« Non, vous n'êtes pas vraiment hideuse. »

« Pas vraiment » ? Donc elle l'est un peu quand même ? Je me maudissais intérieurement. Autant je savais composer des poèmes mais discuter la beauté d'une personne, impossible. Quel débile. Sa dernière tirade me fit sourire de nouveau. Je pris quelques secondes pour signer mon dessin, avant de ranger rapidement mes affaires. Elle parlait un peu vite et semblait toujours pressée, c'est pour ça que j'avais du mal à suivre. Moi qui ai toujours été si lent et maladroit.

« Oui, je comprends, je suis désolé ! Tenez, pour ma sobriété. »

Je lui posais un billet de cinq dollars sur la table, ce qui était très largement et amplement suffisant pour un café. Mais ça me faisait plaisir, elle ne m'avait pas jeté dehors plus tôt, c'était déjà énorme. Pourtant, ça n'avait pas l'air de l'intéresser plus que ça ce que je faisais. En même temps, est-ce que j'avais l'air intéressant ? Je me redressais rapidement et repoussais ma chaise. D'un geste léger, je décrochais ma feuille de mon carnet pour lui tendre.

« Voilà, le gribouillage. J'espère que ça égaiera votre fin de service. »

Je lui souriais de nouveau, essayant d'être plus doux, pour qu'elle ne s'agace pas de plus belle. Elle avait l'air électrique et ça m'angoissait un peu. J'appréhendais sa réaction, de peur qu'elle me jette mon dessin à la figure, peut être qu'elle me trouverait dingue, elle aussi. J'allais finir par croire que je l'étais après tout.

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 115
Miamiams : 112
Age : 22
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : Ezechiele C. Madriani
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédit : idk yet
Statut : Célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Sam 23 Juin - 18:55

Les réactions de l'individu ne faisaient pas sens pour Holly. Elle qui était pourtant été habituée à effectuer des études de comportement, en permanence à cause de son majeur en Bachelor, elle se retrouvait face à ce qu'elle considérait comme un "cas spécial". Il n'avait pas envie de parler, d'accord, mais quel genre de personne sursaute dans un lieu public quand quelqu'un s'adresse à lui ? Elle ne savait dire et en vérité, elle était bien trop exténuée pour ne serait ce qu'y réfléchir. De toute façon, avant même d'y penser, elle avait déjà laissé tomber. Son cerveau l'avait lâché au moment où l'horloge avait indiqué la fin de son service. C'était souvent comme ça. Pendant ses heures de travail, Holly se dévouait et s'investissait à l'inverse d'Amanda qui croyait que le saucisson poussait sur les arbres. L'Australienne voulait que personne ne puisse rien lui reprocher. Elle avait déjà eu bien assez de remontrances dans sa vie.

"Tu peux me tutoyer, tu sais. J'ai bientôt 23 ans, mais ça ne fait pas de moi une vieille."

Elle ne faisait jamais de recommandation de ce genre à ses clients, mais face à tant de tension ressenti chez son interlocuteur, elle ressentait ce drôle de besoin de détendre l'atmosphère. En vérité, elle n'était pas vexée de la réponse un peu maladroite du jeune homme, ce devait être dans sa nature. Des gens maladroits, elle en connaissait par dizaine.

"Bon, si c'est pas vraiment hideuse, ça va.."

C'était un peu marrant, quoique presque malaisant. Mais que voulez vous ! Quand il avait posé un billet de cinq dollars, qui était bien trop comparé au prix de son grand café, Holly soupira. Le premier truc qui lui vint à l'esprit, c'était qu'il s'agissait d'un gosse de riche qui lui pensait qu'elle courrait après une pièce ou deux. Que nenni. "Merci.". Comme réponse, elle n'eut droit qu'à une feuille qu'il avait détaché de son carnet. C'était pas plutôt à elle de lui donner un ticket, normalement ? La jeune femme resta étonnée, et le fut encore plus en prenant connaissance du "gribouillage". Comment avait-elle pu utiliser un terme pareil ? Un sentiment de gêne s'empara d'elle, mais elle ne laissa rien paraître. C'était tout purement magnifique. En fait, il s'agissait d'elle. Et ce dessin lui ressemblait plus, qu'elle ne se ressemblait. C'était subjuguant. "Bah merde alors." Quelle superbe réaction face à ce talent. "C'est... C'est ressemblant. T'as même fait le grain de beauté, que j'ai là." Sans y réfléchir, elle posa son doigt sur le dit grain. Un grain charmant. Sexy. Qu'elle oubliait.

Délicatement, elle enroula son portrait. Pas question de s'en débarrasser, d'abord parce qu'il s'agirait d'une insulte, et ensuite parce que personne n'avait jamais pris le temps de s'intéresser à elle de cette façon.

"Je finis dans... 15 minutes, le temps de ranger, un peu. Si jamais, on pourrait discuter de ce talent là, autour d'un... autre café ?"

Sans même attendre une réponse, elle tourna les talons, et fila rejoindre Amanda qui semblait peiner à se débarrasser des gros lourds.

"Bon les gars, ça suffit maintenant. Vous dégagez et vous reviendrez demain, on a autre chose à faire nous, et vous, vous devez décuver ! Bougez !"

Quand on travaillait dans un pub, il fallait un peu de fermeté. Sans même s'intéressait de nouveau à son portraitiste de la soirée, Holly se dirigea dans les vestiaires pour se débarrasser de sa tenue de travail. Il n'était pas obligé de l'attendre. Il n'était pas obligé de l'accompagner. Elle ne le prendrait pas mal, elle comprendrait. C'était juste un coup de tête pour finir la journée sur une note qu'elle espérait positive.


 
Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Lun 25 Juin - 13:25

J’essayais de me concentrer et de faire un effort social en sa présence. Je ne savais pas ce qu’elle pouvait penser de moi, il fallait que je me mette à sourire et à avoir l’air au moins gentil. Si ce n’était pas passionnant, ce serait déjà ça. Et puis elle parlait, beaucoup plus que moi, alors ce n’était pas si affreux. Je l’écoutais avec attention, restant bien concentré sur chaque intonation, chaque choix de mots. Peut-être que j’arrivais à la comprendre, qui sait ? On sait tous que c’est très compliqué pour un homme de comprendre une femme, mais dans ce genre de contexte c’était plutôt sans fin. J’avais du mal à comprendre tout le monde.

Et elle ne me trouvait pas bizarre. Au contraire, elle avait l’air d’apprécier complètement mon dessin. Je souriais de plus belle en la regardant s’admirer, le cœur battant un peu plus vite. Je ne savais pas pourquoi j’avais si peur qu’elle le prenne mal. J’étais pourtant habitué à être rejeté, ça n’aurait pas changé grand chose par rapport à d’habitude. J’admirais ses doigts rouler le papier avec délicatesse, avant de remonter mon intérêt sur ses yeux. Elle avait à peine parlé, qu’elle était repartie.

« Euh… d’accord… »

Mal à l’aise. Je me passais une main dans les cheveux, la regardant partir. Je restais dans le vide pendant quelques secondes avant de me dire que j’avais vraiment l’air étrange, là. J’attrapais mes affaires, glissant mon carnet dans mon sac avec ma trousse de crayons. Je jetais un coup d’œil au groupe qui était entain de partir. Ce fut rapide, je ne voulais pas qu’ils viennent m’embêter à la sortie. Est-ce que je devais l’attendre ? Est-ce que j’en avais envie ? Je me torturais l’esprit alors que je passais le pas de la porte. Je traversais la rue pour me donner le temps de réfléchir et m’appuyais contre un mur.

Il fallait vraiment peser le pour et le contre. Elle ne devait pas me trouver si étrange si elle voulait me voir après, non ? Mon talent. Elle n’avait pas parlé de dessin, de n’importe quoi, elle avait parlé de mon talent. Sans m’en rendre compte, je souriais, un peu naïvement. Je finis par l’observer, un peu de biais, qui s’affairait dans son rangement. Je m’allumais une cigarette, finalement. Je n’avais pas perdu tout mes travers, malheureusement. Je ne fumais plus beaucoup mais les situations ainsi étaient trop stressantes pour moi. J’avais besoin de mon éxutoire. Et qu’elle sorte de son truc, sinon j’allais partir en courant. Je fixais le sol, un peu inquiet, tourmenté comme un loup en cage. J’avais terriblement envie de partir en courant, mais je n’osais pas bouger. Et si elle me faisait marcher ? Si elle allait juste se moquer de moi ? Comme si un mec comme moi méritait quoi que ce soit. Qu’on lui adresse la parole en plus. Je commençais à me ronger un ongle, inconsciemment.

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 115
Miamiams : 112
Age : 22
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : Ezechiele C. Madriani
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédit : idk yet
Statut : Célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Lun 25 Juin - 15:04

Pour le coup, Holly ne savait pas vraiment ce qui lui était passé par la tête. Elle avait réagit au quart de tour, comme souvent, mais ça n'était pas une situation habituelle. Elle était rarement aussi avenante, si "avenante" était le mot juste. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle avait besoin de décompresser, et pourquoi ne pas le faire en compagnie de quelqu'un ? En l'occurence, ce pauvre garçon, qui avait l'air bien tranquille tout seul, se retrouvait entrainer dans ses bêtises, pour le peu qu'il accepte de l'attendre. En vérité, elle n'avait pas attendu, ni entendu sa réponse. Elle ne voulait pas. Elle était comme ça, Holly, elle était impulsive et autoritaire. S'il l'attendait, elle serait ravie, s'il ne le faisait pas, elle n'en mourrait pas. Holly, elle s'en foutait, c'était qu'une proposition, à prendre ou à laisser. Tout en s'occupant de la bande de gros bras, elle pensait à lui. Il devait vraiment ce demander le pourquoi du comment. Pourquoi est-ce qu'elle avait fait ça ? Pourquoi est-ce qu'elle s'était sentie obligé de dire ça ? Même elle, elle ne savait pas. Parfois, elle s'en voulait d'être aussi spontanée.

Le dessin toujours dans les mains, elle se dirigea vers les vestiaires histoire de se changer. Malgré la saison, les températures étaient plutôt basses et elle qui n'était habituée qu'aux hautes températures se retrouvait vite à grelotter. Elle portait donc une tenue sobre, et une veste qu'elle avait laissé de coter le temps de remettre en place correctement tout la salle. De temps en temps, elle se sentait obliger de presser Amanda. Elle avait, elle ne savait pourquoi, hâte de sortir de là. Est-ce que c'était pour retrouver le dessinateur ou tout simplement pour clôturer cette journée ? C'était une question à laquelle elle ne trouvait pas de réponse. D'un oeil discret, elle regarda aux travers des vitres. Il y avait bien une silhouette qu'elle croyait voir de l'autre côté de la rue, mais l'agitation devant les portes du bistro l'empêchait vraiment de savoir. Pendant un instant, elle se déconcentra et fut ramené à la réalité par sa collègue. "T'as un rencard ?" Bêtement, Holly sursauta, comme coupable. "Q-quoi ? Non, n'importe quoi, qu'est-ce qui te fait dire ça ? -Ça va, j'suis peut-être fainéante mais pas stupide, j't'ai vu parler avec le gars au café." L'Australienne soupira. "Oui, j'ai parlé avec lui, comme avec tous les client du bar. Tu devrais te concentrer sur tes propres affaires avant de parler des miennes, si tu veux mon avis. On est pas copine, que je sache." Cette fois, la conversation était close.

Sans même dire au revoir, parce qu'elle était vexée face à tant de sécheresse, Amanda s'en était allée, laissant Holly seule avec les dernières corvées. La jeune femme passait son temps à soupirer en bâclant un peu certains coin de la grande pièce. Elle en avait plus qu'assez d'être la boniche. Dans la hâte, elle récupéra ainsi sa veste qu'elle n'enfila pas immédiatement et quitta le bistro, en prenant soin de fermer à clef, derrière elle. Un dernier coup d'oeil à l'intérieur pour vérifier que tout était éteint, et elle traversa la rue, en direction de la silhouette qui, malgré qu'elle avait mis plus de temps était toujours là. Dans la pénombre, elle leva tout de même la main dans lequel elle tenait son téléphone déverrouillé et fit signe.

"J'pensais vraiment que t'allais me faire un faux plan !"

Pour l'heure qu'il était, elle avait parlé plutôt fort et avait rompu le silence environnant.

"Non, vraiment. J'm'attendais pas à ce que tu restes, après tout, on ne se connait pas, hein !" Elle marqua une pause histoire d'enfiler son gilet. "Moi, je serais certainement pas restée. C'est beaucoup plus bizarre ce genre de plan de dernière minute quand c'est le garçon qui invite, pas vrai ?" Même si ce n'était pas son genre, elle s'évertuait à faire la conversation, parce qu'elle sentait qu'avec lui, elle allait devoir le faire. "Bon, on va quand même pas rester planté là, si ? Sauf si tu préfères, mais moi j'serais pas contre m'assoir un peu ! " Dans sa fatigue, elle avait complètement omis de demander son prénom. Pour elle, il était toujours le portraitiste. Peut-être que c'était ce qu'elle voulait après tout : conserver le talent.
Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Lun 25 Juin - 15:36

C’était pas possible d’être aussi à l’ouest. Pourquoi je me mettais en tête de rester là ? A tous les coups elle allait m’oublier, ou faire autre chose. Annuler et j’aurais l’air vraiment con. Pourquoi une fille comme ça voudrait trainer avec un mec comme moi ? Cette question tournait en boucle dans ma tête. J’entendais la porte du bar se fermer alors je redressais la tête. Mais non, c’était l’autre serveuse, insipide, qui me jeta un regard étrange. Je me recollais un peu plus contre mon mur, je trouvais ça très violent, je ne lui avais même pas adressé la parole. Elle allait donc pas tarder. Mais est-ce que j’étais près ? Forcément, c’est pas comme si je partais juste de chez moi. J’avais envie de me frapper mais j’étais incapable d’avoir des idées cohérentes. Trop d’angoisses. Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi. Et pas un seul moment mon cerveau me disait « parce que c’est comme ça, maintenant tu la fermes ». Le son de sa voix me sortit vivement de mes pensées. Je sursautais et me rapprochais d’elle, par instinct.

« Moi, faire un faux plan ?! »

J’étais interloqué. Pourquoi elle pensait ça, elle aussi ? Pourtant c’était moi ce genre de personne. Je me sentais un peu soulagé qu’elle pense la même chose que moi. Du moins sur ce point-là, elle aussi elle avait douté de moi. Alors qu’elle semblait douter d’absolument rien. Je l’écoutais attentivement, l’observais se rhabiller. Elle avait de jolies clavicules.

« Tant mieux si j’arrive à être surprenant… »

Je glissais ces mots rapidement avant qu’elle me demande de bouger. J’essayais de parler un peu, histoire de ne pas avoir l’air complètement stupide et vraiment très étrange. Et non, je n’avais pas envie non plus de rester là pendant des heures. Ce n’était pas très intéressant, cette ruelle, et ce frais. Je glissais une main dans mes cheveux et essayais d’avoir une posture « cool ».

« Je te suis avec grand plaisir. »

En espérant que c’était récriproque. Je ne connaissais pas la ville, ni les mœurs des gens de mon âge. Elle avait le même que moi d’ailleurs, je m’en souvenais. J’avais l’impression d’être avec un animal sauvage : je devais faire attention à ne pas la faire fuir, mais en même temps il ne fallait pas que je me laisse manger. Alors je voulais juste calmer mon palpitant, j’avais l’impression qu’il allait exploser dans ma poitrine.

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 115
Miamiams : 112
Age : 22
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : Ezechiele C. Madriani
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédit : idk yet
Statut : Célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Lun 25 Juin - 19:45

La jeune femme était d'ordinaire plutôt silencieuse. Étonnamment, là, ça n'était pas le cas. Elle avait beaucoup parlé par rapport à d'habitude. C'était évident de discuter un peu avec les clients, mais pas forcément de leur proposer de se retrouver. Et pourtant, elle l'avait fait. Elle lui avait dit qu'elle finissait bientôt, qu'il n'avait qu'à l'attendre et qu'ainsi, ils parleraient ensemble de ce talent qu'il avait en lui, et de bien d'autre chose, même si elle ne savait pas encore de quoi exactement. Elle espérait que ce petit moment qu'ils allaient passer ensemble, n'allait pas tourner en ridicule. Parce que oui, contre toute attente, il l'avait attendu. Il était là, avec sa cigarette à regarder encore ailleurs. Partout, sauf elle. C'était un peu dérangeant, mais elle s'en remettait. Après tout, elle ne s'intéressait pas à lui pour sa façon d'agir avec elle, ni même pour son joli minois, pour peu qu'elle y ait fait attention, mais plutôt pour son agilité, à tenir un crayon de papier. Simplement. Ni plus, ni moins. La jeune femme était basique. Elle n'était pas là, à chasser, elle découvrait, seulement.

Quand elle évoqua un peu trop joyeusement à son propre goût l'éventualité d'un faux plan, il sembla s'offusquer, surpris. Pourquoi cette idée était-elle si in-envisageable ? "Bah oui, on sait jamais. T'aurais pu avoir un autre plan, plutôt qu'accepter l'invitation d'une pauvre serveuse misérable!" C'était très vrai. D'ordre général, les gens préféraient faire d'autres choses plutôt que de passer du temps avec Holly. La faute à son caractère de merde, évidemment. Elle avait déjà pensé à ça avec lui. Au moment même où elle l'avait 'invité', elle s'était mis en tête d'éviter une crise de nerfs, ou autre réflexion qui pourrait la faire passer pour une grande folle dingue. Elle espérait vraiment que ça ne soit pas très compliqué. En vérité, surprenant, il l'était, mais elle ne releva pas, préférant lui proposer de bouger de là. En esquissant un mince sourire, qu'elle voulait vraiment sincère et accueillant, bien qu'elle n'était pas sûre d'obtenir cet effet, elle leva la main en pointant du doigt le bout de la rue. "Alors, allons-y ! Bon, tu veux aller où ? "

La question était d'une fausseté sans nom. Elle ne le faisait que par pure politesse, parce qu'elle savait pertinemment qu'elle ne le laisserait pas choisir. Elle savait déjà où elle voulait aller. D'abord, il fallait rejoindre l'océan, longer un peu et ils y seraient. Un petit café, comme un salon de thé, dissimulé, ouvert quasiment 24/24h et 7/7j, que peu gens connaissaient. "Bon, ça fait longtemps que tu dessines... euh... c'est quoi ton prénom déjà ? " Alors qu'elle marchait devant lui, sur un trottoir étroit elle s'était retournée rapidement pour affronter son regard. Cette fois, il n'avait pas le choix. Plus grand qu'elle, elle ne comprenait qu'il s'obstine à fuir ainsi : n'était-il pas pourtant en position de supériorité ? Avant même qu'il n'est le temps de répondre, elle réquisitionna la parole. "Moi, c'est Holly. Comme tu peux le deviner, pas de place pour un surnom, j'ai un prénom bien trop court... Sinon, c'est aussi Léonie, mais personne ne l'utilise jamais. Tu fais comme tu veux, ça m'est égal. C'est qu'un prénom. "

En vérité, elle s'en foutait pour de bon. C'était pas ce qui la perturbait le plus. Après tout, elle avait bien été capable de faire changer ses papiers, alors ça ne devait pas être véritablement important. "Je connais un petit endroit sympa, où personne ne va jamais ! Il faut marcher un petit peu, dans des ruelles tout ça, mais bon... tant que t'es pas un psychopathe, ça craint rien ! " Elle marqua une pause, avant de s'arrêter et de se retourner à nouveau. "T'es pas un psychopathe, hein, dis ?" Elle resta silencieuse un temps avant de rire légèrement. "Ça va, détend toi, l'artiste. Je plaisante."
Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Lun 25 Juin - 21:29

Je ne devais pas être encore plus mal à l’aise que d’habitude en présence d’autre personne. Sinon il ne fallait pas accepter les invitations de ce genre. Ce n’était pas forcément évident, quand on est nouveau dans un pays, de s’intégrer. Dans mon cas, c’était quasiment impossible. Alors je devais lutter contre ma nature, ce qui était complètement effrayant. Et débile. Je ne pouvais pas faire semblant indéfiniment, et je n’avais pas l’habitude. J’allais vite me trahir et je ne voulais pas que cela arrive. Au moins, comme je parlais peu, ça ralentissait le processus. Sauf si je finissais par être à peu près à l’aise avec la petite serveuse. Sait-on jamais, sur un malentendu, ça peut peut être passer…. J’haussais un sourcil lorsqu’elle se qualifia de « serveuse misérable ».

« C’est un honneur qu’une si jolie muse m’invite. »

On se calme, je ne la draguais pas. Mais il était vrai qu’elle était belle, artistiquement, pour moi. Sinon je ne me serais pas embêté à passer des heures à la dessiner. C’est qu’elle avait un petit quelque chose que les autres n’ont pas. Et je ne devais surement pas être le seul à le voir. Sur certaines personnes c’était le cas. Elle avait un physique facile et agréable, beaucoup d’hommes devaient la trouver très belle. De femmes aussi, qui sait ? Où on va. Grande question, de toute façon je ne pouvais pas trop lui dire.

« Je ne connais pas trop la ville, je te laisse me faire découvrir. »

Je ne me doutais bien sur pas qu’elle avait déjà décidé de son petit plan et que ma réponse importait peu. Voir pas du tout. J’avais à peine le temps d’essayer de comprendre qu’elle était déjà repartie dans une longue phrase. Cette façon vive d’agrémenter la conversation me facilitait la tâche et, en même temps, me faisait sourire. Sans que j’interprète pourquoi. Holly, donc. C’est joli.

« Je m’appelle Ryan. Enchanté de te rencontrer, Holly donc. »

J’avais choisi le premier prénom, c’était trop compliqué après pour moi. J’avais beaucoup de mal à retenir les prénoms, deux syllabes c’était très bien. Autant être comme tout le monde, l’appeler comme tout le monde. Peut être que j’aurai l’air d’être comme tout le monde. Un psychopathe. J’eus un léger froncement de sourcils, j’avais donc l’air d’être un fou finalement ? C’en était presque blessant. J’allais essayer d’avoir l’air viril de temps en temps.

« Mais… non, enfin… pour le fou c’est les autres qui sont fous. »

J’évitais rapidement son regard, je ne voulais pas qu’elle voit à quel point c’était perturbant pour moi ce genre de choses. Même si c’était une plaisanterie. J’étais toujours le mec bizarre alors je ne voulais pas trop qu’on me traite de « psycopathe ». Même pour rire, on pouvait rapidement faire de la peine aux gens. J’observais les étoiles, le peu qu’on voyait ici, enfouissant mes mains au fond de mes poches. Je devais me reprendre pour ne pas créer de malaise entre nous. Déjà qu’on ne se connaissait pas, que j’étais étrange, il ne fallait pas en rajouter.

« La lumière de la lune est exquise ce soir, tu ne trouves pas ? »

Super con. Vieux. Ringard, inutile. Je me mordais la langue, regrettant ce que je venais de dire. C’était pas possible ce côté romantique à deux balles, ça n’intéressait personne. Elle parlait comme les jeunes d’aujourd’hui, pas du siècle dernier. Mais trop tard. En espérant que ça passe.

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 115
Miamiams : 112
Age : 22
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : Ezechiele C. Madriani
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédit : idk yet
Statut : Célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Mar 26 Juin - 12:24

Finalement, elle n'était pas si désagréable que ça quand elle le voulait. Peut-être que c'était juste une question de savoir qui l'accompagnait et ce qu'on lui disait. Vu que le jeune homme ne parlait pas beaucoup, Holly ne risquait pas de s'irriter même si elle craignait que ce semi-silence ne devienne trop compliqué à gérer. Pour l'instant, on pouvait dire qu'elle s'en sortait. Ce avec quoi elle avait un peu plus de mal, c'était certainement les compliments et, si elle n'était pas en train de rêver, alors, il lui en avait bien fait un. Il avait un vocabulaire plutôt appliqué, distingué. Qui utilisait le mot 'muse' de nos jours ? Un léger sourire étira ses lèvres et ses joues s'empourprèrent légèrement sans pour autant que cela ne se voit. C'était le manque d'habitude. Pour combler ce moment de gêne en elle, elle s'était intéressée à son prénom qu'elle avait complètement oublié de demander en premier, comme c'était souvent d'usage. "Parfait, Ryan ! Maintenant que les présentations sont faites, hâtons le pas, veux-tu ?"

Holly était bien contente d'entendre qu'il ne connaissait pas la ville. Tant mieux pour elle, elle passerait moins pour une commandante à choisir où, quand et comment, parce que c'était bien son intention. Elle voulait à tout prix aller prendre un café dans ce coin perdu qu'elle aimait beaucoup. C'étaient les meilleurs, probablement de toute la ville, pour peu que son avis compte. L'humour, ce n'était pas vraiment son truc. Depuis le temps, elle devrait le savoir et pourtant, elle n'avait toujours pas retenu la leçon. Quand elle avait demandé sur le ton de l'humour si le jeune homme était, par pur hasard un psychopathe, il avait semblé se braquer. Quand elle s'était retournée vers lui, elle avait remarqué son petit haussement de sourcils, comme outré. Peut-être l'avait-elle vexé. "Ton hésitation porte à confusion, tu sais. Enfin, qui dit que ce n'est pas moi la psychopathe ?" Sur ces mots, elle avait haussé les épaules avant de reprendre son chemin, toujours en tête. Un court silence s'était imposé aux deux jeunes gens, qui adoptèrent un léger mutisme le temps de quelques minutes. Holly se demandait si le terme "psychopathe" n'avait pas véritablement atteint Ryan. Alors qu'elle allait s'excuser, pour la première depuis elle ne savait combien de temps, il l'en empêcha en parlant de la lune. Holly détendit ses épaules jusque-là un peu crispées avant de lever la tête.

"J'avais pas vraiment fait attention. Mais c'est vrai que ce soir, elle a l'air de briller plus que d'habitude. Enfin, tu me diras, je prends pas le temps de l'observer d'habitude. Dans ce quartier, toute seule, j'évite de rester trop longtemps."

Question de sécurité, simplement.

"Des fois, ça m'arrive depuis la fenêtre de ma chambre. Ça me fait penser à..."

À ses frères. Parfois, il lui arrivait de se demander ce qu'ils pouvaient bien être en train de faire, comment ils allaient. Ça faisait un petit moment qu'elle n'avait pas eu de nouvelles, mais elle aimait penser qu'ils avaient au moins en commun et comme lien cette lune qui était la même. Est-ce qu'ils l'admiraient parfois, en pensant à elle ? À leurs longues soirées d'été sur la plage qu'ils faisaient avant qu'elle ne parte ?

Voilà qu'Holly était perdue dans ses pensées et sans s'en rendre compte, elle ne disait plus rien. Finalement, c'était elle qui créé le malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Bizut AE
avatar
IDENTITYMessages : 59
Miamiams : 132
Age : 23
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : x
Avatar : Ash Stymest
Crédit : google
Statut : célibataire
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   Mar 26 Juin - 18:29

Je préférais garder régulièrement le silence, je ne voulais pas la mettre mal à l'aise avec des réponses étranges. J'essayais de penser à des choses positives pour me détendre afin de ne pas augmenter ma maladresse naturelle. Tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Ma mère me le disait tout le temps, j'avais toujours été un cas compliqué. La pauvre, un seul gamin et ce n'était pas franchement un cadeau. Même si j'avais toujours été très sage, enfin à peu près. A la maison je rangeais mes affaires et je ne répondais pas à mes parents. A côté, c'était tout autre chose, avant. Et puis en grandissant on apprend pleins de choses, pas besoin de l'expliquer à tout le monde ça. Je me hâtais à sa suite, enfin ce n'était pas très compliqué. J'avais quelques bons centimètres de jambes en plus, alors je la suivais sans trop de mal. J'eus un sourire quand elle essaya de se rattraper.

« On aimerait en croiser souvent des psycopathes comme toi... »

J'avais des images amusantes dans la tête. Enfin pour moi. Pour les autres c'était surement glauque, alors je ne les partagerais pas tout de suite. J'essayais d'omettre le fait qu'elle me traite de psychopathe, sa réponse me disait clairement que ce n'était pas fait pour me vexer. Mais j'avais un petit pincement au coeur, en dépit de tout ça. J'avais beau me convaincre d'une chose, l'autre revenait toujours en boomerang.

Elle reprit la parole après moi, alors que je déblatérais des choses insignifiantes sur la lune. Et puis elle débraya rapidement et je sentais un gros froid se glisser entre nous. Mais je comprenais. Instinctivement, sans vraiment la connaître, je sentais un peu de détresse. Ou quelque chose du genre. Je fronçais les sourcils, je ne savais pas vraiment comment me comporter. Mon cerveau s'agita à toute vitesse pour trouver quelque chose, peu importe ce que c'était.

« Sans rancune aucune, car le Soleil la chérit, elle a fait sa fortune, à l’ombre de celui-ci. Même à n’être qu’une, plusieurs est la Lune, chaque nuit elle varie, selon humeur et envie. »

Je me raclais la gorge, c'était encore pire. Pourquoi il fallait absolument que je me mette à déclamer tous les poèmes que je connaissais dès que je ne savais plus quoi dire ? Personne ne comprenait ce que je racontais, en plus.

« C'est... euh... un poème que j'aime bien. De Stéphen Moysan. Enfin, ça ne doit pas t'intéresser ce genre de choses. »

Je passais de nouveau une main dans mes cheveux, en priant très fort pour qu'elle ne me laisse pas sur le bord de la route. Je l'aurais mérité, soit dit en passant. Je fixais le sol, en essayant de ne pas trop rougir de honte. Il ne fallait pas qu'elle voit tout ça, j'aurais eu l'air encore plus ridicule.

_________________
BLESS THIS MESS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
IDENTITY
INFOS
MessageSujet: Re: clair obscur / holly   

Revenir en haut Aller en bas
 
clair obscur / holly
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clair obscur [terminé]
» Evénement - Final Fantasy Brave Exvius - L'Empire Clair-obscur - du 26/05 au 09/06
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» Edition Clair de Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO SURVIVE A SCANDAL  ::  :: Little Haiti :: Buena Vista Bistro-
Sauter vers: