AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
VENEZ SOUTENIR LE FORUM ICI
Un topic commun est lancé, venez nous rejoindre: minimum 300 mots :h1:. Go go
N'oubliez pas qu'il vous faut 3 RPs différents pour pouvoir accéder à une confrérie. Rendez-vous ici pour plus d'infos :hate:
La V.2 est enfin disponible. Les nouveautés et vos commentaires c'est ici :coeur:

Partagez | 
 

 Photoshooting [Virgil&Aderyn#1]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bizut TN
avatar
IDENTITYMessages : 23
Miamiams : 36
Age : 23
Date d'inscription : 20/06/2018
Autre(s) compte(s) : Eliot Di Castiglione
Avatar : Caitlyn Stacey
Crédit : .
Statut : Célibataire
INFOS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Photoshooting [Virgil&Aderyn#1]   Mer 27 Juin - 11:08

Je suis surexcitée. Pourquoi ? Parce que je pense que je suis entrain de vivre Mon rêve américain. Je pensais que c’était une légende jusque-là. Une légende destinée à faire rêver les plus défortunés, ou les pauvres erres qui n’ont plus que ça pour se raccrocher à la vie. Bon, quelque part, je fais sans doute parti des premiers : je ne suis pas sans le sous, mais je n’ai jamais roulé sur l’or non plus c’est le moins qu’on puisse dire. D’ailleurs c’est bien ça qui m’amène aujourd’hui devant le rêve de toute une vie. Quel est-il ? Vous allez me dire. Un peu de patience, ça n’a jamais fait de mal à personne… Mais soit, puisque vous insistez je vais vous le dire. Roulement de tambour s’il vous plait… J’ai été choisie, moi, et pas une autre, pour être mannequin pour un one shot shooting. En gros, juste pour une séance, pour un magazine où sans doute ma photo ne sera pas en première page, mais peu m’importe, le but c’est d’en faire partie non ? A vrai dire je ne sais même pas ce que je vais devoir porter. Je connais la marque, mais je n’en sais pas plus. Continuez à vous moquer. L’étudiante en politique qui fait de la mode, peut être que ça ne va pas ensemble. Mais ça m’est égal.

J’ai donc pris rendez vous pour faire les tests. Je ne sais même pas si nous allons enchaîner avec les photos juste après ou pas. Moi je suis loin d’être une spécialiste dans ce domaine-là. Je sais qu’ils vont me maquiller, me coiffer, me faire m’habiller. Tout ça sans frais, et le mieux c’est que je suis payée pour le faire. Après tout, c’est mon image que je vends. C’est plutôt bien payé en plus. Pour les tests, ils m’ont indiqué par mail de prendre des vêtements neutres : tee shirt et jean en fait. J’ai quand même une paire de sandale à talon, je ne voudrais pas que ma taille -qui jusque-là n’a jamais posé problème- en soit un aujourd’hui. Du haut de mon 1,56 m je ne vole pas bien haut c’est vrai, mais avec des stilettos on rajoute facilement 10 cm… Ca fait l’illusion, de loin, avec des jumelles.

C’est avec une légère boule au ventre que je passe la porte à l’adresse que l’on m’a indiquée. Il y a une personne qui me demande de décliner mon identité. « Aderyn McFraser. A. D. E. R. Y. N. J’ai rendez vous pour les test… » Je lui ai épelé mon prénom parce qu’ici personne ne connais, personne ne sait ce que ça veut dire. Comme si le Gaélique était du Chinois… Bref. Elle baisse les yeux sur la feuille qu’elle tient et me sourit. « Suivez moi. » Je lui offre un sourire, et la suit dans les locaux. Il y a des photos aux murs que je ne peux m’empêcher de regarder, je suis curieuse, c’est plus fort que moi. J’ai l’impression d’être une petite fille dont le rêve se réalise. Je ne sais pas pourquoi ils m’ont choisi. Dans l’annonce il était écrit qu’ils recherchaient des mannequins non professionnels, des filles « normales » en somme, pour un reportage photo dans un magazine. Il n’y avait pas d’opportunité comme ça à Edimbourg. Enfin, toujours est il que j’ai envoyé un petit dossier avec des photos (faites au portable), et une petite lettre de motivation. J’ai eu un entretiens téléphonique rapide et me voilà. Quand elle s’arrête devant une porte qu’elle ouvre je manque de lui rentrer dedans. « Je vous laisse entrer ici, le photographe est déjà prêt, il va vous expliquer ce que vous devrez faire, si vous avez un soucis n’hésitez pas. » J’hésite à lui proposer de me tutoyer, j’ai du mal quand c’est trop guindé, mais j’abandonne l’idée rapidement. Je m’exécute, passe la porte, et trouve effectivement toute la scène déjà préparée. Le drap tiré sous les projecteurs, les lumières allumées, un pied avec un appareil et quelqu’un qui à l’air de faire les réglages. De là, je ne vois que son dos. C’est un homme à l’évidence, beaucoup plus grand que moi, j’ai une petite boule au ventre mais ça va passer.

« On m’a dit que vous m’attendiez… ? » J’ai dit ça pour attirer son attention, quand il se retourne pour me faire face, je lui souris. « Je suis Aderyn. » Est-ce que je pourrais rajouter qu’on m’appelle rarement comme ça et que toute ma vie on m’a appelé Nini ? Non il est bien trop beau pour que je dise quoi que se soit de plus. J’attends les ordres comme le bon petit soldat impatient que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Bizut ZX
avatar
IDENTITY
Messages : 50
Miamiams : 32
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2018
Autre(s) compte(s) : La mignonne Albana
Avatar : Tobias sexy Sorensen
Crédit : Hedgekey
Statut : Célibatard
INFOS
INFOS
MES LIENS:
MES RPS PRÉVUS:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Photoshooting [Virgil&Aderyn#1]   Mer 27 Juin - 13:46

Les cours terminés, on pourrait penser que je pourrai enfin goûter aux grasses matinées. Oui, on pourrait le penser. Mais juste le penser. En réalité je ne suis pas le genre de garçon ayant besoin de trop d’heures pour être en forme, à part peut-être « le lendemain de la veille » comme on dit si bien pour définir le lendemain de soirée. Pour les vacances, j’ai opté pour un travail qui me tient à cœur en rapport avec ma deuxième passion : la photographie. C’est un moyen de se libérer, mais aussi d’immortaliser les moments. Certains de mes potes pensent que je fais ça dans le seul but de pouvoir mater les filles en tenues légères, bikinis et compagnie. Je les laisse croire, en réalité ça va au-delà de ça. Oh c’est toujours plaisant de se rincer l’œil quand l’occasion se présente, mais pour dire vrai, j’apprécie d’autant plus la sensation de tenir un appareil photo dans les mains et de pouvoir en tirer le meilleur de ce que j’ai sous les yeux. Jouer avec les lumières, avec les poses et essayer de captiver ce qu’il y a à captiver. Ce n’est en tout cas pas pour l’argent non plus, parce que je gagne bien plus en montant sur une planche, sans compter que mon compte en banque se porte à merveille pour avoir besoin de toujours plus. Non vraiment, pour une fois j’éprouve vraiment du plaisir à me plonger dans la photographie, et ce même s’il ne s’agit pas d’une activité qui demande autant d’énergie que le surf. Ca me va, c’est apaisant et ça me vide l’esprit c’est tout ce qui compte.

J’arrive au studio aux alentours de huit heures et j’enchaine réglages sur réglage, shooting sur shooting. J’ai des directives, des demandes en fonction des divers shootings que je fais. Pire encore, des fiches m’expliquant les demandes des marques et mon boulot est – aussi – de diriger les cibles en fonction du message que souhaite faire passer le client, le magazine ou autre chose encore. Lorsque je regarde ma prochaine fiche, j’aperçois un couple de mariés. D’abord une série de test, un tirage plus sobre, et dès demain, un tirage sur la plage à leur demande. De quoi taper dans le romantisme que je trouve particulièrement gnangnan, mais au fond mon avis on s’en fou totalement, non ? Je suis là pour faire ce qu’on me demande, et si ce trop-plein d’amour me donne envie de les secouer un peu pour les sortir de leur monde un peu trop bisounours, je reste à ma place. Lorsque le shooting prend fin, je m’installe derrière l’écran de l’ordinateur pour voir le résultat. C’est pas trop mal, mais eux semblent adorer, et au fond c’est tout ce qu’on cherche. Lorsqu’il quitte le studio, je les salue un sourire pincé sur le visage et prend connaissance de la suite : un shooting lingerie pour une marque féminine assez connue dans le milieu.

Après avoir modifié le décor pour le rendre un peu – beaucoup – moins marital et romantique, je récupère mon appareil photo afin de procéder aux réglages. Il faut de la lumière, un rendu plein de peps jusqu’à ce qu’une voix féminine s’élève dans la pièce. Je me retourne et observe de la tête aux pieds la demoiselle en face de moi. Elle n’est pas très grande, pour ne pas dire toute petite, mais j’imagine qu’ils s’en fichent pas mal. De la lingerie, grande ou petite, j’ose espérer que tout le monde a le droit d’en porter. Lorsqu’elle me donne son prénom, je jette un bref coup d’œil à ma fiche et visiblement c’est le même prénom, ou du moins ça y ressemble « Virgil… » je lui montre mon appareil photo, comme si la suite allait sonner comme une évidence « Photographe. » Encore qu’à la base, je suis plus surfeur que photographe, mais ça elle s’en fiche, on n’est pas là pour en parler. « C’est la première fois que tu fais des photos ? Je t’explique vite fait : on fait un test pour les lumières et le rendu sur l’écran, après on enchaine avec les clichés pour la marque. Pour ça, Marina t’ a préparé les tenues dans la cabine là-bas pour te changer. Ca marche ? » Je m’approche et du doigt, désigne l’endroit où la demoiselle doit se placer. Du pied, je repousse les fils et cordelières d’une manière plutôt nonchalante puis règle à nouveau la luminosité.

Une fois prêt, bien qu’il ne s’agisse que de test, je recule légèrement en observant toujours la demoiselle « C’est intimidant de se faire prendre en photo pour la première fois non ? Si t’es stressée là, faut que tu te lâches un peu. Respire un bon cou et sois naturelle, sinon sur les photos tu vas avoir l’air d’une coincée et ça va pas matcher avec ce que veux la marque. Bon là on s’en fout un peu parce que ce sont des tests, c’est fait pour s’améliorer, mais quand ce sera les vrais clichés, va falloir sortir la déesse qui est en toi. Tu peux faire ça ? » Un léger sourire en coin, je m’installe et reprends : « prête ? »

_________________
Be a king? Think not, why be a king when you can be a God?
Revenir en haut Aller en bas
Bizut TN
avatar
IDENTITYMessages : 23
Miamiams : 36
Age : 23
Date d'inscription : 20/06/2018
Autre(s) compte(s) : Eliot Di Castiglione
Avatar : Caitlyn Stacey
Crédit : .
Statut : Célibataire
INFOS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Photoshooting [Virgil&Aderyn#1]   Sam 30 Juin - 13:13

Quel va être le prochain rêve si celui là se réalise ? Je ne me pose pas encore la question à vrai dire. Le fait est que celui là ne fait que commencer non ? Je suis lucide, je ne serais pas mannequin, d'ailleurs ça ne m'intéresse pas. Mais pour une fois, pour quelques heures, ça ne fait de mal à personne non ? Aujourd'hui plus que jamais jusque là, je sais que j'ai fait le bon choix en acceptant de venir à Miami. Les opportunités ici sont plus nombreuses : trouver un job n'est pas compliqué, les gens sont ouverts, souriants, sympas... Non pas que les écossais ne le soient pas. Disons que c'est autre chose.

Alors que je arpente le couloir qui me mène à la séance photo, les questions se pressent dans ma tête. J'ai envie de demander à la fille qui me guide ce qui va se passer pour la suite. J'en ai aucune idée, et même si je n'ai pas peur, je suis réellement curieuse. Ne serait ce que de savoir ce que je vais devoir porter pour la séance. Comment on va me maquiller et coiffer aussi. Je reste silencieuse essayant de contenir mes questions dans mon cerveau. Je préfère avoir la surprise, en plus, je n'ai plus beaucoup de temps à attendre maintenant. Parce que ça y'est j'y suis. J'ai le coeur qui bât la chamade. J'aurais été toute seule, j'aurais commencé à faire une danse étrange de fille beaucoup trop surexcitée pour être honnête. Je ne suis pas toute seule, je ne ferais pas ça. En plus, je l'ai déjà faite quand on m'a rappelé.

Je viens de rencontrer, Virgil. Le photographe à n'en pas douter, ce qu'il me confirme. Je souris sans rien dire, bien sagement. Et j'écoute quand il me dit qu'il va faire les réglages, et qu'en suis j'irais m'habiller. "Ok !" Je me sens un peu idiote là tout de suite mais je suis sûre que ça va passer rapidement. A nouveau j'ai envie de demander quelle marque et quels vêtements, mais je ne dis rien. Je suis un bon petit soldat. Je me place à l'endroit qu'il m'indique. Je sachant quoi faire de mon corps je me tiens bien droite en plein milieu de la lumière. Je dois avouer que ce n'est pas chose facile. Il fait chaud d'un coup sous les projecteurs, sans parler du fait que ça m'éblouis fortement.

Quand le photographe reprend la parole, je lève les yeux vers lui. A nouveau j'écoute attentivement. Ca se voit tant que ça que je tendue ? Dans un effort surhumain j'ai l'impression je prends une grande insipration et me fait craquer le cou pour me détendre un petit peu. Malgré tout je ne sais pas quoi faire de mon corps. Je rougis quand il me dis que quand je serais en tenue, il faudra que je fasse ressortir la déesse qui est en moi. Je ne suis pas sûre qu'il y ait une déesse en moi, qu'elle ait envie de sortir ou quoi que se soit du genre. Le rouge aux joues je lui souris. "Prête. Juste, tu aurais une idée de ce que je pourrais faire de moi ?" Je n'ai jamais été mal à l'aise avec mon image, mais je n'ai jamais eu non plus l'occasion de me retrouver de cette façon sous un objectif. Mon premier réflexe est de sourire, mais ça c'est plus fort que moi, on me le dit souvent, j'ai toujours un sourire accroché sur les lèvres.

Quelques minutes plus tard je me sens déjà un peu mieux, plus à l'aise, et il grand temps que j'aille me préparer. C'est là que j'abandonne Virgil pour une bonne demi heure où je suis entre les mains d'une maquilleuse et d'une coiffeuse en même temps. Quand je ressort de là, mes cheveux sont parfaitement ondulés, et mon visage est beaucoup plus maquillé qu'à l'habitude mais elles m'ont expliqué que l'exagération ne se verrait pas sur la photo et que justement c'était fait exprès. changement de salle pour me retrouver à nouveau là où on a fait les tests photo pour m'habiller. Je jette un regard à Virgil avant de fermer le rideau, me disant que c'est plutôt lui qui devrait passer devant l'objectif. Une fois seule, ou presque, je me retrouve face à la vérité, face à ce que j'attends depuis un bon moment. Sur les cintres il n'y a que des sous vêtements. D'un seul coup j'ai chaud. J'hésite, mais en même temps je ne veux pas qu'il s'impatiente à cause de moi... Je prends les sous vêtement dans ma main. Ils sont en soie, de plusieurs couleurs. Du blanc, du rose, du rouge... Bon c'était mon rêve, je suis là, autant assumer.

Mes vêtements sont sur le tabouret prévu à cet effet. Je me regarde dans le miroir. Je porte un soutiens gorge rose, il faut dire qu'il est magnifique mais il ne cache pas grand chose. La culotte, qui est plutôt un tanga en fait, donne le même effet. Je suis pied nu, je me sens minuscule. A nouveau une grande inspiration. Courage ma petite. J'ouvre le rideau et sans regarder Virgil, je vais me placer là où j'étais avant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
IDENTITY
INFOS
MessageSujet: Re: Photoshooting [Virgil&Aderyn#1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Photoshooting [Virgil&Aderyn#1]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VIRGIL FINLAY (1914-1971)
» Virgil-Nicù~ We are family young boy! (ft. Evan Peters)
» Tobias Virgil Elgud • Terminée
» Laël-Manoé-Uriel-Caleb-Stanislas-Virgil-Levi-Adonis-Darel-Siamh-Evangéline-Haziel ~
» Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO SURVIVE A SCANDAL  ::  :: Coconut Grove-
Sauter vers: